TARANATHA

 

Pendant cette époque des conflits,

Taranatha fut un Grand Bouddha Porteur du Vajra

dont le Renoncement et la Réalisation étaient Indissociables

de Ceux des Grands Maîtres Accomplis du Noble Pays [l'Inde].

 

La Dame de Sagesse lui confia son Trésor de Secrets

au lieu Saint de Devikotri;

Il devint ainsi l'Héritier Principal et le Grand Aurige

du Chemin Profond de la Lignée Extrêmement Récente.

 

Son Nom de moine était Kunga Nyingpo,

mais Il était connu sous le Nom de « Noble et Omniscient Taranatha ».

Parmi les nombreux Chants de Réalisation qu'Il composa,

Il chanta Celui-Ci à vingt-trois ans,

pour se donner Courage pendant une Retraite à Sainding:

 

 

OM SVASTI.

Je m'incline Respectueusement devant les Lieux de Refuge, les Trois Joyaux,

Et je dis les mots qui me sont venus à l'Esprit.

Je Prétends Méditer dans la solitude des montagnes,

Ce qui donne de moi une bonne image aux Yeux des Autres,

 

Mais, à bien y regarder, mon Esprit n'est pas imprégné de l'Enseignement.

Pour une personne comme moi, où est l'Honnêteté dans la Pratique Sainte?

Il est temps de Pratiquer Sincèrement.

Rejette tout intérêt pour cette vie, homme sans cœur!

 

J'ai Charge d'Enseigner et de suivre l'Etude et la Réflexion des Autres.

Que la moindre Contrariété surgisse, j'abandonne l'Enseignement Sacré.

J'ai la réputation d'un lettré, mais je gaspille ma propre vie.

Comment pourrais-je être un Guide Authentique?

Il est temps de Discipliner mon Propre Esprit.

Montre-toi du doigt, homme sans cœur!

 

J'ai beau voir la fugacité des choses de ce monde,

Je n'y crois pas un seul instant et rien ne me suffit.

Quand le trépas viendra, je ne saurai être à l'aise;

Pourtant, je ne réfléchis pas, je suis insouciant, comme un fou.

Il est temps de me préparer pour la vie future.

Tourne ton Esprit vers les Enseignements, homme sans cœur!

 

J'ai tout ce qu'il me faut, mais désir et colère sont là.

L'Orgueil tiré de mes qualités est l'Egal du Mont Mérou.

Sans contenter personne, j'obéis aux conventions de la société.

Je ne fais pas grand-chose, mais mes espoirs sont immenses.

Il est temps d'abandonner les Huit soucis de ce monde.

Perçois la Saveur Unique de Tout ce qui Arrive, homme sans cœur!

 

Même pour mon profit spirituel, je ne saurais dormir un peu moins:

Je pense: « Plus tard, une année ou l'autre », et je remets au lendemain.

Je voudrais que les signes de la pratique apparaissent immédiatement,

sans cause.

Je ne maîtrise pas mes désirs de nourriture, de richesse et de célébrité.

Il est temps de rassembler mes aspirations.

Sois sincère dans Ton Rejet des Espoirs et des Craintes, homme sans cœur!

 

 

Le bel âge passé, la jeunesse se flétrit et s'efface.

Je rends le mal pour le bien qu'on me fait:

Mon esprit reste en paix sans se blâmer.

Je ne sais rien, mais je fais des projets pour cette vie.

Il est temps de chasser de ton esprit ces activités.

Forme ton Esprit à l'Impartialité, homme sans cœur!

 

Ceux qui portent le titre de maître ne Pratiquent pas l'Enseignement.

Les disciples ne gardent pas leurs Engagements Tantriques.

Personne n'a de pudeur ni de retenue.

En ces temps funestes de dégradation de la Doctrine du Bouddha,

On a beau faire tout ce que l'on peut pour aider,

Cela reste sans effet et nous fait du tort.

 

Dès que j'aurai Atteint la Stabilité Spirituelle,

J'Oeuvrerai Continuellement pour le Bien d'Autrui.

Je ne veux pas, en cette vie, faire semblant d'aider parfois

Tout en donnant la préséance à mon propre bien.

Il est temps de te Vouer au Saint Enseignement.

Puisque c'est Ainsi, Pense et Réfléchis Encore!