THANGTONG GYALPO

L’incomparable Maître Accompli Thangtong Gyalpo reçut directement de

la Dame de sagesse Niguma

la Transmission de La Lignée récente des Enseignements Shangpas.

Lors d’une période de Pratiques Secrètes à Gyédé Thang,

au Tibet occidental, les Dames des Cinq Familles

lui promirent de mener au Succès Toutes les Activités Eveillées

qu’Il Souhaitait entreprendre.

Elles Lui donnèrent les Noms qui s’appliquaient à ses Activités :

 

 

Thangtong Gyalpo Chanta ces Instructions Orales sur le Grand Sceau,

la Libération Spontanée, au Noble et Savant Délèkpel:

 

 

Ecoute, mon Enfant, Noble et Lettré Délèkpel!

Enveloppé par l'Obscurité de l'Ignorance,

Tu mêlais jusqu'à Présent

Les Huit Soucis de ce Monde à la Vie Spirituelle.

 

Ton intention est de pratiquer dans le futur;

Je te prie de le faire ainsi:

 

Abandonne complètement tout intérêt pour cette vie.

Rejette pleinement l'Attachement aux Huit Soucis de ce Monde.

Libère-toi Entièrement de l'envie de conserver des liens intimes.

Ecarte-toi radicalement des relations, proches ou lointaines.

 

Extrais la Dague du Devenir, la Saisie du Moi.

Relâche les Pensées d'Espoir ou de Crainte.

Coupe le souci du vêtement et de la nourriture.

Ne cherche pas la Grandeur, reste Humble.

 

Accepte le renoncement et la souffrance.

Rejette le désir, la colère et l'esprit de rivalité.

Bannis la tromperie et les mauvaises intentions.

Cesse de faire des manières dans l'espoir d'un repas.

 

Garde la Sincérité de ton Engagement dans les Trois Vœux.

Rejette l'orgueil, la vanité et la colère.

Sois patient, même si tous te méprisent.

Laisse le commun des ennemis et des violents faire de toi ce qu'ils veulent.

 

Dompte la colère dans ton esprit.

Renonce à l'avidité qui te pousse à accumuler.

Garde en toi l'Amour et la Compassion.

Dans les affaires spirituelles comme dans celles des hommes,

Prends à témoin ton Propre Esprit.

 

Si tu n'accomplis pas en cette vie ce à quoi tu aspires,

Tu peux espérer le faire plus tard, mais cet espoir sera vain.

 

Détends-toi dans l'Etat Naturel de l'Esprit.

Tranche les racines profondes de l'erreur.

Regarde ton Propre Esprit Sans Distraction.

Agrippe-toi fermement à la Vigilance Sans Défaillance.

Si tu ne reconnais pas Ta Propre Nature,

Même si tu pratiques jusqu'à la douleur,

Seules tes perturbations grandiront.

 

Si tu ne saisis pas la Claire Lumière pendant ton sommeil,

Même si l'on t'a présenté la Nature de l'Esprit,

Ce ne sera guère utile.

Si tu ne saisis pas la Claire Lumière dans l'état intermédiaire,

La souffrance te rongera

 

Quand l'agonie se présentera.

Si tu n'arrives pas à maîtriser ton Propre Esprit,

Tu pourras méditer une éternité, tu ne feras que t'épuiser.

 

Lorsqu'une pensée cesse

Et avant que la prochaine n'apparaisse, se trouve un intervalle.

Dans Cette Clarté Sans Pensée,

Sans support, sans fondement,

La Conscience Fraîche du Présent,

Ton Propre Esprit Libre de Toute Production,

Est le Corps Absolu.

Tout ce qui Apparaît est Ton Propre Esprit.

C'est le Corps Absolu, l'Esprit Sans Production.

 

Les Pensées sont donc la Dynamique du Corps absolu.

Sans supprimer les Apparences, la Vacuité est Accomplie.

Sois conscient de Tout ce qui se Manifeste ou Apparaît,

Reste Pleinement Détendu.

Quand tu Reconnais Ta Propre Nature, Prolonge Cette Expérience.

Ne Fabrique Pas, Ne Sois Pas Distrait, Laisse l'Esprit au Repos,

Sans Allée Ni Venue, Sans Origine Ni Cessation Ni Localisation.

Tel est le Grand Sceau.

 

Il est Essentiel d'Intégrer la Non-Distraction à la Vie.

Il est Essentiel de la Maintenir Sans Effort.

Pratique Ainsi.

 

 

LE CHANT VAJRA DE LA LIBÉRATION EN SOI

DE L'ESPRIT IMMORTEL

 

Avec mon Corps, ma Parole et mon Esprit, je Prie Respectueusement

Le Noble Maître, le Bouddha [incarné].

Ce qui apparaît comme la mort n'est qu'une pensée;

Elle n'a pas de nature propre dans le mouvement de l'Etat Naturel.

Le corps et l'esprit, que l'on dit mortels,

Sont immortels dans la libération naturelle du Grand Sceau.

 

Le corps inerte mûri par le karma ne meurt pas.

Comment le corps des rêves produit par

les conditionnements latents pourrait-il mourir?

Le Rayonnement de l'Esprit en Soi est le Corps de la Divinité,

Clarté et Vacuité Sans Saisie, comme le reflet de la lune sur l'eau.

 

Dans la Vacuité sans production de la nature fondamentale,

Il n'y a pas de maladie, il n'y a pas de mort,

Il n'y a pas de transcendance, pas d'existences.

Tout n'est que la Dynamique de l'Esprit Egaré.

 

Les Apparences de cette Dynamique ne cessent pas,

Elles se dissolvent continuellement dans l'Espace Absolu Non Né.

Sans Origine, Sans Fin ni Localisation,

Merveilleuse est cette Sagesse Immortelle.

 

Demeure dans l'Expérience Sans Saisie.

Médite en l'Incorporant à Toute Activité.

 

Celui qui sera longtemps coutumier de cette Méditation

Se dissoudra, à la mort, dans l'espace du Corps Absolu;

Il Réalisera le Corps de Gloire dans l'Etat Intermédiaire

Et Guidera les Etres par le Corps d'Emanation.

 

Disciples Fortunés, Pratiquez Ainsi!

 

Fin du Chant LA LIBÉRATION NATURELLE DE L'IMMORTALITÉ, Parole Vajra

du Grand Maître Accompli Thangtong Gyalpo.